Supprimer
Chargement de l'indicateur en cours...

La formule est basée sur le nombre d’accidents du travail avec perte de temps (au-delà de la journée de l’événement), multiplié par 200 000, divisé par le nombre total d’heures travaillées.

Pour l’exercice 2016, nous observons une diminution de 37,6 % du taux de fréquence par rapport à l’exercice 2015. Cette réduction peut s’expliquer en partie par une évolution de la culture globale de la santé et sécurité chez Gaz Métro.

En effet, au cours de cet exercice, 365 enquêtes de gestion des événements (GDE) ont été effectuées pour identifier les causes d’événements et établir des mesures correctives. De plus, 96 rencontres de comités santé et sécurité (SST) ont été tenues dans le but de discuter des enjeux des différents secteurs de l’entreprise et de permettre l’établissement des actions de prévention. Enfin, les observations sécuritaires de tâches (OST) réalisées et les rencontres locales ont joué un rôle positif sur cet indicateur.